Il était avant tout un organiste de grande importance, activité qu’il exerça durant toute sa vie dans les villes d’Altdorf, Vienne, Eisenach, Stuttgart et Nuremberg. Mais il composait également des morceaux essentiellement déstinées au culte, notamment des motets, des cantates, des magnificats et surtout des pièces pour orgue, chorals, variations, préludes, fugues et toccatas, autant de compositions quasiment inconnues aujourd’hui. Mais il y une oeuvre, le Canon a tre pour cordes qui lui a assuré sa notoriété actuelle, et sans elle, Pachelbel serait sans aucun doute dans les oubliettes. Le compositeur-organiste était un ami du père de Jean Sébastien Bach ; il fut en exemple et un conseil pour le jeune musicien.