Art élitaire, musique pour chats et un Barenboim YouTuber – musicale du 7/09/2016

Petit tour d’horizon des actualités croustillantes dans le monde merveilleux de la musique classique.

« Un art élitaire voire désuet »

croaLaurent Bayle, président de la Philharmonie de Paris, a publié le 5 septembre une tribune dans le journal Libération, dans laquelle il regrette que la musique classique soit « perçue comme un art élitaire voire désuet ». Pour lui, il n’y a pas de différence de nature entre la musique dite « savante » et les musiques dites « actuelles », mais une division artificielle créée par « les usages de la société ». Et le directeur de la Cité de la Musique de rappeler la politique d’ouverture de la Philharmonie, où le « prestige international […] ne s’oppose pas aux enjeux locaux, aux initiatives éducatives diversifiées et à l’ouverture à des publics de toutes générations ».
Laurent Bayle conclut sa tribune en évoquant le projet d’Etat visant à créer d’ici la fin 2017 « trente orchestres d’enfants, âgés de 8 à 12 ans et vivant dans des territoires où se concentrent de nombreuses difficultés économiques et sociales ».

> Lire la tribune sur le site de Libération

La musique pour les chats

catDavid Teie, violoncelliste américain, a passé 2 ans à étudier les sons qui détendent les chats… Ronronnemments, sons d’oiseaux, etc. il a réalisé un album de 40 minutes avec le National Symphony Orchestra qui sortira chez Universal le 28 octobre prochain.

> Plus de détails sur le site de France Musique

Daniel Barenboim lance sa chaîne YouTube

« Les jeunes savent que tu es célèbre mais ils ne savent pas ce que tu fais ! » Ce sont ces mots  du fils de Barenboim qui ont poussé le pianiste et chef d’orchestre argentin à lancer sa propre chaîne sur la plateforme de vidéos YouTube. Inaugurée en août dernier, elle a déjà plus de 14 000 abonnés. Barenboim s’engage à y publier une vidéo de 5 minutes une fois par semaine, pour présenter des oeuvres qui lui tiennent à coeur. Mais le fondateur du West Divan Orchestra, un orchestre pour la paix qui mêle musiciens juifs et palestiniens, a aussi prévu d’y parler de « choses qui le préoccupent », dans le domaine du social et de la politique, et de façon plus large, « tout ce qui implique l’humain ».
Pour le moment, 4 vidéos sont disponibles, toutes concernant une oeuvre pour piano décryptée dans une approche didactique. Voici la dernière en date, consacrée à la Ballade n°1 de Chopin :

Salieri a-t-il vraiment empoisonné Mozart ?

C’est la thèse retenue dans le film Amadeus de Milos Forman : le compositeur Salieri, rongé par une terrible jalousie envers Mozart, l’aurait empoisonné. La chaîne britannique Classic FM rouvre le débat dans un article ludique publié sur leur site.

La compositrice Germaine Tailleferre sur la ligne du tram 9

Seule femme compositrice du groupe des Six, Germaine Tailleferre (1892-1983) a été choisie par la Mairie de Paris pour incarner le nom d’une des stations du futur tramway 9, sur la commune d’Ivry.
Auteur d’une oeuvre diverse et foisonnante, Tailleferre reste encore assez méconnue. Voici sa Rêverie pour piano, composée en 1964 :


Commentaire

Art élitaire, musique pour chats et un Barenboim YouTuber – musicale du 7/09/2016 — Un commentaire

  1. Les musiques pour chat, c’est intéressant d’entendre ça. A force de lire votre aritcle,j’imagine aussi que loulou va adorer ce genre de musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>