La musique mystère de David Cameron

david_cameron_singingLundi 11 juillet, le Premier Ministre britannique David Cameron a annoncé devant la presse la date officielle de son départ du 10 Downing Street, suite au fiasco du Brexit, pour laisser la place à la Conservatrice Theresa May. En regagnant la porte de son cabinet, le micro-cravate toujours allumé, les caméras l’ont surpris en train de siffloter une petite musique mystérieuse, suivie du mot « Right. » :

 

Depuis, cette petite musique énigmatique a fait jaser le web, chacun y allant de sa propre interprétation… Que chantait-il exactement ? Ces 4 notes ont-elles une signification précise ? Un message codé peut-être ?

La radio Classic FM  a notamment passé sa journée à commenter l’évènement, non sans humour, d’abord en proposant une analyse musicologique détaillée, ensuite en devinant de quelle oeuvre était tiré le motif exactement. Selon eux, trois oeuvres majeures se démarqueraient : la Symphonie n°5 de Chostakovitch, Tannhauser de Wagner et Pelleas & Mélisande de Schoenberg.

Mais d’autres sont allés beaucoup plus loin, comme le compositeur Thomas Hewitt Jones qui a passé sa soirée à composer une fantaisie sur le motif, un duo pour violoncelle et piano :

Mais la palme du génie revient à la pianiste colombienne Gabriela Montero, qui a livré une bluffante improvisation baroque sur le thème de Mr. Cameron, sous forme de fugue démentielle !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>