Mozart, Beethoven & Prokofiev pour accueillir les migrants

De plus en plus nombreux, les migrants provenant des pays en guerre comme la Syrie, l’Irak ou l’Afghanistan, viennent frapper à la porte de l’Europe dans l’espoir d’une vie meilleure. Si certains pays commencent à mettre en place des quotas, d’autres ferment carrément leurs frontières, et d’autres encore continuent à fermer les yeux sur une crise qui est pourtant en train de gravement déstabiliser les valeurs humanistes qui sont au fondement de la construction de l’Union Européenne.
Heureusement, l’élan de solidarité général qui gagne beaucoup de citoyens européens l’emporte souvent sur l’inaction politique, et on voit fleurir, ci-et-là, sur tous les territoires du continent, des actes de générosité qui respectent l’entière dignité de ces gens qui ont souvent tout perdu. A commencer par les associations humanitaires sur le terrain, qui répondent aux besoins les plus essentiels des arrivants – nourriture, soins, logements. Mais aussi certains artistes qui, par leurs concerts de solidarité, offrent une nourriture d’un genre plus spirituel, mais tout aussi essentiel.

« Bienvenue parmi nous ! »

Ainsi ce formidable concert gratuit offert aux migrants arrivés en Allemagne, le 1er mars à la Philharmonie de Berlin, par les trois grands orchestres de la capitale : le Berliner Philharmoniker, le Konzerthausorchester Berlin et la Staatskapelle Berlin, dirigés par Daniel Barenboim, Ivan Fisher et Simon Rattle. Trois grands chefs qui ont publié ce communiqué commun : « La musique est notre langue internationale, qui gagne le coeur des gens partout dans le monde. En tant que musiciens, nous nous sentons les bienvenus partout dans le monde. Nous espérons qu’il en va de même pour les individus victimes de destins cruels et qui sont forcés par la guerre, la famine ou la persécution, à quitter leurs patries d’origine. Avec notre concert commun, nous souhaitons dire bienvenue aux familles réfugiées et exprimer notre gratitude et reconnaissance à toutes les personnes aidantes. »

Au programme de ce concert de solidarité, où une banderole géante affichait sur scène le message « Bienvenue parmi nous ! », de grands favoris du répertoire classique : le Concerto pour piano n°20 de Mozart, la Symphonie « classique » de Prokofiev, et deux mouvements de la Symphonie n°7 de Beethoven. Un concert diffusé également gratuitement sur grand écran dans le Digital Concert Hall.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>