Arte dépoussière la musique classique

baroc3

© Daniel Faller/Fabian Stolz

Chaque dimanche, du 10 au 31 janvier, la chaîne Arte diffuse une série documentaire originale consacrée à l’histoire de la musique. Intervenants pour la plupart jeunes et branchés, images d’animation ludiques et colorées qui parlent à toutes les générations, compositeurs présentés comme des pop-stars… le premier épisode consacré à la musique baroque est plein de peps et réussit son pari de déringardisation, même s’il ne se focalise que sur quelque « happy few » et passe sous silence d’innombrables génies de cette période musicale si faste à travers l’Europe.

Destinée au grand public, Si la musique m’était contée se lance le défi d’expliquer de manière très contemporaine la musique d’hier, en tentant de la débarrasser de tous ces malheureux clichés qui font que beaucoup la considèrent encore et toujours comme une musique obsolète et poussiéreuse. Or, lorsqu’on fait abstraction de l’histoire, par nature froide et objective, et que l’on projette sur le passé le filtre de notre temps présent, Vivaldi, Handel, Monteverdi, Bach et Lully deviennent de véritables héros des temps modernes. Les émotions, désirs et aspirations de ces génies-là sont tout aussi similaires aux forces et états d’âme qui ébranlent les plus grands artistes d’aujourd’hui, simplement les moyens changent, les outils et les langages pour les exprimer évoluent. C’est cette universalité, cette part d’humanité propre à chaque artiste quelle que soit son époque, que le documentaire cherche à mettre en évidence. La part belle est fort heureusement donnée aux extraits musicaux (extraits de films, de concerts ou d’opéras filmés), et la narration veille à resituer chaque compositeur dans son contexte et son milieu, en se focalisant sur les oeuvres clés.

Même si on regrette quelques interventions trop subjectives, ce premier épisode est une introduction fort instructive et vitaminée dans le monde merveilleux de la « musique savante », par le biais de la musique baroque. Le deuxième épisode, diffusé dimanche 17 janvier, est consacré à la musique classique de la seconde moitié du 18e siècle, avec les inévitables Haydn, Mozart et Beethoven. Le troisième épisode, diffusé le 25 janvier, est quant à lui consacré aux grands romantiques du 19e siècle.

> Retrouvez plus d’infos sur le site d’Arte, avec la rediffusion des épisodes ainsi que des vidéos bonus

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>