La joie de Beethoven l’emporte sur la haine de l’extrême-droite

mainzIls voulaient s’opposer à l’accueil des migrants dans leur pays, leurs slogans malveillants ont été étouffés par l’Hymne à la Joie de Beethoven. Le 24 novembre dernier, devant l’Opéra de Mayenne en Allemagne, environ 300 sympathisants du parti d’extrême-droite Alternative für Deutschland ont eu la désagréable surprise de voir leur rassemblement perturbé par l’harmonie du grand compositeur allemand.

Depuis les fenêtres et les balcons de l’Opéra, non contents d’apprendre qu’une manifestation haineuse était organisée sous leurs yeux, chanteurs et instrumentistes de l’Opéra de Mayenne ont décidé d’improviser une contre-manif, en interprétant le dernier mouvement de la célébrissime Neuvième Symphonie de Beethoven, vision exultante de l’Ode à la Joie du poète Schiller, devenue l’hymne officiel de l’Union Européenne. Comme on peut l’entendre sur l’extrait ci-dessous, diffusé par la chaîne allemande SWR, ils l’ont joué avec tellement de ferveur et de puissance que la manifestation AFD, pourtant sonorisée, a été complètement étouffée :

 

> Plus d’infos sur le site de France Musique


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>