« La musique classique n’est pas naturellement proche de la spiritualité »

Telle est la pensée de Claire Gibault, chef d’orchestre convertie à la foi orthodoxe, interviewée par le magazine Prier. En tant que mélomane agnostique, voila une pensée qui me laisse songeur, et qui me surprend beaucoup venant d’une croyante, car pour moi, la musique est d’essence spirituelle… Peut-être y’a-t-il confusion dans les termes ; pour moi, quelque chose de spirituel, c’est quelque chose d’immatériel, qui peut très bien se comprendre par l’esprit, la conscience. L’imagination, la pensée, la mémoire, les émotions… Pour moi ce sont là des entités spirituelles (psychiques), des choses ressenties de l’intérieur par notre conscience, et qui sont par conséquent immatérielles. La Spiritualité telle que la conçoivent les croyants, est  réservée au domaine de la foi, de l’esprit qui adhère à un sentiment exclusivement religieux.

Claire Gibault continue en disant :  « On peut très bien diriger les Vêpres de la Vierge de Monteverdi ou la Passion selon St Matthieu de Bach sans éprouver la moindre émotion religieuse ».

Elle distingue donc « émotion religieuse » et « émotion musicale ». J’avoue que cette phrase me paraît très obscur, moi qui ressens de très fortes émotions musicales (souvent grâce aux musiques sacrées et religieuses!), mais pas d’émotion religieuse, dans le sens où je ne n’adhère à aucune foi.

Mais qu’est-ce que Dieu et qu’est-ce que l’émotion religieuse, si on ne ressent aucunement dans la foi le sentiment d’Unité qui nous lie au tout de l’univers ? La foi serait donc autre chose?

Monteverdi et Bach, de fervents croyants, nous ont légué les plus grands chef-d’oeuvres de la musique sacrée qui soient ; n’ont-ils donc ressenti aucune émotion religieuse au moment de les composer ?!

Si j’étais croyant, je croirai en un Dieu compositeur, car les émotions musicales sont les plus belles émotions que j’ai jamais ressenties, ce sont les plus belles, celles qui ont brisé la coque de ma subjectivité pour élever ma conscience sur un autre plan qui embrasse le tout de l’univers, me donne l’impression de fondre dans le Tout, la Nature…


Commentaire

« La musique classique n’est pas naturellement proche de la spiritualité » — Un commentaire

  1. Génial votre article : je suis entièrement d’accord sur tout ce que vous écrivez, et plus particulièrement sur la nature spirituelle de la musique, et la spiritualité qu’elle ne manque pas d’éveiller en nous ! La musique ne se fait entendre que dans les sons, mais elle n’est pas les sons. De même, la spiritualité s’exprime dans les religions notamment, mais elle n’est pas les religions. Le propos peut sembler étonnant comme vous le faite remarquer, d’une croyante qui ne voit pas combien la musique et la spiritualité sont liées, mais d’une beaucoup de croyants le sont comme d’autres croient aux extra-terrestres, c’est à dire sans lien au fond avec une spiritualité qui reste purement verbale, et d’autre part, la spiritualité exprimée par la musique est de nature non dogmatique : elle n’impose de croire en aucun dogme pour être éprouvée et vécue. Ecoutez Beethoven, Schubert : certes ils étaient chrétiens mais à l’époque cela faisait partie de la culture et n’exprimait pas forcément l’adhésion personnelle aux dogmes chrétiens ; d’autre part, ce qu’ils expriment dans leurs dernières oeuvres en particulier, au terme de leur chemin de vie, si ce n’est pas de la spiritualité ! Mais quelle spiritualité ! Impensable à l’époque : une vérité pure de tout dogme précisément, si personnelle au meilleur sens du terme qui traduit l’accomplissement d’un individu qui atteint à l’universalité dans sa singularité même, à l’Objectivité atemporelle et aspatiale dans sa subjectivité transitoire. Cette vérité-là, elle est spirituelle dans le sens le plus vrai du terme, exprimant un sens, à la fois comme origine et comme fin de la vie humaine, parfaitement immatériel, aussi sublime qu’improuvable hormis à l’éprouver soi-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>